La fonction achat en pleine mutation dans l’entreprise

0
389
La fonction achat en pleine mutation dans l’entreprise

La fonction achat est actuellement en pleine phase de mutation, progressivement transformée par les nouvelles technologies. Les défis à relever prennent une autre dimension et la fonction achat des entreprises doit s’adapter à un nouveau contexte. Quelles nouvelles compétences sont nécessaires pour faire face à cette transformation ? Focus sur les savoir-faire et savoir-être indispensables à la fonction achat moderne.

La fonction achat se complexifie

Avec la révolution digitale et le développement des technologies, les entreprises font face à de nouveaux défis et à de nouvelles approches de travail. La fonction achat fait partie des services particulièrement impactés par ces changements. Le métier fait donc face depuis quelques années à une évolution de ses pratiques et de ses enjeux. Les acteurs de la fonction achat en entreprises doivent désormais maîtriser de nouveaux outils tout en favorisant l’innovation, l’expertise et la rentabilité.

Le métier est également davantage considéré et mis en exergue par les dirigeants d’entreprises qui sont de plus en plus nombreux à comprendre l’impact des achats dans le développement des performances globales. Pour suivre le mouvement et s’adapter à ce changement de paradigme, la fonction achat doit donc investir dans de nouvelles compétences, qu’il s’agisse de savoir-faire techniques (sourcing stratégique, négociation…), de « soft skills » (créativité, gestion de conflit, communication…) ou encore de techniques purement digitales (big data, analyse prédictive, etc.). En formant leurs équipes achat dans ces trois grands domaines de compétences, les dirigeants d’entreprise participent activement au déploiement de la fonction achat et de ses impacts sur la croissance de leurs sociétés.

Les nouveaux savoir-être de la fonction achat

En plus des nouvelles compétences techniques et digitales nécessaires à l’évolution de la fonction achat, la nouvelle approche du métier nécessite l’approfondissement de certaines qualités ou savoir-être, appelées « soft skills ». On distingue aujourd’hui 5 grands savoir-être indispensables aux nouvelles implications de la fonction achat en entreprise :

  • La capacité à convaincre : l’acheteur moderne sait comment influencer ses partenaires et les convaincre de la pertinence de ses idées. Il entraîne dans ses projets ses clients et ses fournisseurs grâce à sa force de persuasion mais aussi grâce à son humilité et son empathie.
  • La créativité : en plein changement, la fonction achat requiert une vision nouvelle et des capacités d’innovation. Les équipes font preuve d’adaptation et imaginent de nouveaux axes de développement.
  • Les qualités de communication : le nouvel acheteur en entreprise est amené à promouvoir la fonction achat auprès des clients et des partenaires. Pour cela, il est important de savoir utiliser les bons mots et de pouvoir transmettre efficacement les bons messages.
  • L’agilité : l’acheteur moderne fait face à de nouveaux défis et doit pour cela faire preuve de flexibilité et de transversalité. L’esprit ouvert, il met à profit ses différentes compétences pour guider l’entreprise vers le haut.
  • L’esprit d’initiative : grâce à son énergie positive, sa motivation et sa vision à long terme, l’acheteur prend les initiatives internes et externes nécessaires au développement des performances de son entreprise.

Voici donc les qualités qu’un acheteur se doit de posséder pour améliorer la performance d’une entreprise.

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici