Prestataire de paie : ce métier est-il fait pour vous ?

0
142
Prestataire de paie : ce métier est-il fait pour vous ?

La paie est un pôle très important dans la gestion du personnel. De plus en plus d’entreprises font appel à un prestataire de paie pour assurer la gestion administrative et la rémunération de leurs employés. Toutefois, avant d’opter pour ce métier, il faut se demander s’il est fait pour vous. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le métier de gestionnaire de paie.

Le rôle d’un prestataire de paie

Il est nécessaire de comprendre ce que fait un prestataire de paie avant de vous lancer dans ce métier. Son rôle principal est d’éditer des bulletins de paie et de transmettre toutes les charges sociales aux organismes sociaux comme l’URSSAF. Pour cela, il utilise plusieurs outils, dont des logiciels de paie. Pour exercer ce métier, il détient des compétences en gestion de la paie.

De façon simple, le prestataire de paie est un service externe qui vous permet de remettre la gestion de paie de votre société à un expert. Il peut s’agir d’une société spécialisée sur internet ou d’un cabinet d’expertise comptable. L’entreprise confie au prestataire de paie la mission d’éditer et de générer des bulletins de paie et de s’occuper des déclarations sociales.

Gestionnaire de paie : les différentes missions

Selon le domaine d’intervention de l’entreprise, les missions d’un prestataire de paie peuvent varier. En général, il est chargé de :

  • récupérer les informations nécessaires,
  • intégrer des variables dans le logiciel,
  • contrôler les résultats,
  • éditer les fiches de paie des employés,
  • transmettre les charges sociales aux organismes concernés.

Le chef d’entreprise a deux options : confier l’intégralité de ces missions à un prestataire de paie ou bien utiliser un logiciel de paie afin de s’en occuper en interne. Un prestataire externe peut donc soit s’occuper d’une partie du traitement de la paie, soit mettre simplement à disposition de l’entreprise les outils adaptés.

Prestataire de paie

Différence entre paie accompagnée et paie autonome

On distingue plusieurs types de paies selon les missions confiées au prestataire. Il s’agit principalement de la paie accompagnée et de la paie autonome.

La paie accompagnée

Encore appelée paie assistée, la paie accompagnée permet aux entreprises de produire des fiches de paie à moindre coût. Toutefois, l’entreprise est tenue de disposer des compétences en interne pour assurer ces tâches.

Ce type de paie s’adresse donc aux entreprises qui disposent des compétences nécessaires au sein de ses salariés. Entre autres, elle doit centraliser les variables de paie, les saisir dans le logiciel de paie et éditer les bulletins. Le prestataire de paie de son côté s’occupe du contrôle de la paie et du calcul de la DSN. Il intervient également en tant qu’assistant technique logiciel si ce dernier subit un dysfonctionnement.

La paie autonome

En optant pour la paie autonome, l’entreprise doit assurer le traitement complet de la paie en utilisant un logiciel de paie. Elle bénéficiera de l’appui technique du prestataire de paie en cas de difficulté. La paie autonome consiste à mettre un logiciel de paie à la disposition d’une entreprise.

Le prestataire de paie n’intervient en aucun cas à ce niveau pour le traitement de la paie.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici