NFT : petit lexique des termes essentiels

0
57
NFT : petit lexique des termes essentiels

Les NFTs sont devenus de plus en plus populaires et aiguisent la curiosité du public. Le NFT, abréviation du terme « Non-Fungible Token » ou jeton non fongible, est une forme de technologie nouvelle mise sous les feux des projecteurs récemment. Il s’agit d’une fonctionnalité qui peut aider à rapporter des sommes d’argent assez importantes aux artistes. Les NFTs permettent surtout d’authentifier des objets numériques et physiques. Ils sont très peu réglementés. Il est alors possible d’en tirer de gros bénéfices. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le NFT et son mode de fonctionnement.

NFT ou jeton non fongible, qu’est-ce que ça veut dire ?

NFT ou jeton non fongible est un actif numérique émis par une blockchain. Il est ainsi classé dans la même catégorie que Bored Ape Yacht Club, Bitcoins et XRP. Comme son nom l’indique, ce type de cryptomonnaie se distingue des autres par son caractère unique. En effet, non-fungible token signifie que chaque unité ne peut être reproduite, du fait de son caractère unique, ce qui n’est pas le cas pour les bitcoins qui sont presque tous échangeables.

Ces derniers ont d’ailleurs des unités monétaires souvent identiques et égales. Pour les NFTs, il n’existe aucun équivalent. Il faut savoir que les NFTs aussi appelés jetons digitaux peuvent être utilisés à différentes fins et c’est ce qui suscite autant d’engouement derrière ces jetons non fongibles. Ce sont des objets de collection et de l’art numérique. Pour être plus clair, les utilisateurs ont constaté qu’un objet numérique unique a une valeur monétaire importante en raison de son caractère unique, comme une œuvre d’art.

NFT, comprendre les NFTs

Que signifie le terme « blockchain » ?

La blockchain ou la chaîne de blocs est une technologie utilisée pour garder la trace de toutes les transactions sous forme d’une chaîne de blocs. Toute transaction se réalise donc de manière sécurisée, décentralisée et transparente. La blockchain a été développée en 2008, sous forme de transmission et de stockage d’informations. Il s’agit d’une technologie de très haut standard, offrant sécurité et surtout transparence, grâce à son fonctionnement sans organe central de contrôle.

Elle permet ainsi aux utilisateurs de se connecter en réseau et de partager des données directement, sans intermédiaire. La chaîne de blocs est de ce fait considérée comme une grande base de données ou un registre ayant la particularité de pouvoir être partagé à l’ensemble des utilisateurs en simultané. Chaque utilisateur est le détenteur du registre et a la possibilité d’y entrer des informations en suivant des règles spécifiques qui sont fixées par un protocole informatique.

En quoi consiste l’ICO ou Initial Coin Offering ?

Pour faire simple, l’ICO ou Initial Coin Offering est une opération de levée de fonds. Il s’agit d’une démarche réalisée par une société souhaitant recevoir un financement. Celle-ci émet des jetons ou des tokens, et les investisseurs peuvent y souscrire directement avec des cryptomonnaies. Dans le futur, ces jetons leur permettront d’accéder à des services ou produits de la société. L’ICO est une innovante opération de levée de fonds aidant les jeunes entreprises à financer leur activité sans l’intervention d’un intermédiaire. Elle est basée sur une technologie de blockchain. Toutefois, il faut préciser qu’elle est assez complexe et plus risquée qu’une levée de fonds classique.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici