Quelles formations en alternance pour devenir auxiliaire vétérinaire ?

0
238
Formation auxiliaire vétérinaire en alternance : comment ça marche ?

Ne pas avoir suivi une longue formation universitaire n’est pas synonyme d’un emploi précaire. Avec certaines formations en alternance, il est en effet possible de gagner correctement sa vie. Parmi elles, on retrouve celle de l’auxiliaire vétérinaire, une profession accessible aux détenteurs du CAP ou du BAC pro, bien sûr à condition de posséder les qualités requises.

Qu’est-ce qu’un auxiliaire vétérinaire ?

Qu’il soit de qualification ASV (Assistant spécialisé vétérinaire) ou AVQ (Auxiliaire vétérinaire qualifié), l’auxiliaire vétérinaire est un professionnel de la santé animale qui assiste le vétérinaire dans tous les processus de soins aux animaux. Il travaille le plus souvent en cabinet et assure à la fois le secrétariat et l’assistance au soin.

Concrètement, l’auxiliaire vétérinaire assure au niveau du secrétariat :

  • Le standard téléphonique, les prises de rendez-vous, la gestion du fichier client et de l’accueil des clients et de leurs animaux ;
  • La préparation des commandes de produits et médicaments ;
  • La gestion de l’emploi du temps du médecin vétérinaire ;
  • Les conseils sur l’achat d’accessoires, de produits alimentaires, de soins et d’hygiène.

De plus, ce professionnel aide le médecin vétérinaire au cours des soins et interventions sur les animaux, que ce soit au cabinet, en clinique ou à l’extérieur. Il s’occupe de l’entretien des cages, du nettoyage et de la désinfection des matériels et des locaux.

Puisque la médecine vétérinaire existe sous différentes spécialisations, l’auxiliaire vétérinaire peut lui aussi se spécialiser en équin, animaux sauvages, éducation et comportements, toilettage, etc.

Formation auxiliaire vétérinaire alternance : quelles qualités doit-on avoir ?

Devenir assistant vétérinaire nécessite de jouir d’une bonne santé physique. En l’occurrence, l’aspirant à cette profession ne doit pas être allergique aux animaux ou aux produits chimiques. Il doit aussi avoir du sang froid et de la patience afin de s’occuper des animaux malades, accidentés, traumatisés ou récalcitrants. De plus, il doit avoir un bon relationnel, notamment savoir rassurer les clients sur les comportements de leurs animaux ou les convaincre de la nécessité de les faire examiner.

Un auxiliaire vétérinaire est avant tout un professionnel de la biologie animale. À cet effet, il doit connaître et pouvoir reconnaître les différentes races d’animaux, notamment celles des chiens et des chats. Il doit aussi maîtriser leurs maladies, leurs soins et la législation en vigueur.

Quelle formation en alternance pour devenir auxiliaire vétérinaire ?

Il existe à ce jour deux qualifications pour exercer cette profession : l’ASV (Assistant spécialisé vétérinaire) et l’AVQ (Auxiliaire vétérinaire qualifié).

La formation en ASV dure 2 ans (niveau IV) après le BEPA (certificat intermédiaire de niveau classe de première, BAC pro). Elle se prépare dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Quant à l’AVS, il faut avoir moins de 26 ans et être détenteur d’un CAP ou d’un CAP agricole (niveau V) afin d’avoir ce titre certifié dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. Suivre cette formation nécessite donc d’avoir déjà un employeur, autrement dit faire de l’alternance.

Ces formations sont toutes accessibles en alternance. En raison de la loi sur la radioprotection, les mineurs ne peuvent pas avoir ces qualifications. En France, ces titres sont délivrés uniquement par le GIPSA (groupement d’intérêt public de formation en santé animale et auxiliaire vétérinaire).

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici